« Essayer de dire ce que j’ai tenu sous silence durant des années »

J’ai toujours vu mes parents tout tenter pour atteindre les deux bouts et je n’ai jamais été capable de dire que je les admirais pour leur détermination et leur volonté sans failles. Nous avions une grande famille et très souvent mes parents avaient encore le désir d’accueillir des cousins ou des oncles à la maison. J’ai toujours aimé avoir beaucoup de monde chez-nous mais je ne me suis pas toujours demandé ce qu’il en avait coûté à mes parents d’aider toutes ces personnes.

Ma maison d’édition, la Société des Écrivains

Je crois être privilégié que ma maison d’édition la Société des Écrivains (Paris, France) retienne mon manuscrit et me supporte dans ce long projet qui consiste à mettre au monde un titre Mon frère d’Âme Tome 1: Rêveries bréliennes. Merci à toute l’équipe, vous avez toute ma reconnaissance!